ASINVESTIMMO : Les nouveaux enjeux de la réforme de la taxe d’habitation ! - Actualités - ASINVESTIMMO immobilier clichy , immobilier clamart , immobilier issy les moulineaux , immobilier massy , immobilier asnieres sur seine , immobilier rueil malmaison Tout l'immobilier en ligne immobilier Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Appartement, Immeuble, Loft, Maison, Programme Neuf, - Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Agence immobiliere Asinvestimmo, programmes neufs, vente, location, achat de maison, appartement, studio, garage, 17ème arrondissement de Paris, ou aux alentours : Paris 18ème, Paris 16ème, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret et autres villes du département des Hauts de Seine (92).

Les nouveaux enjeux de la réforme de la taxe d’habitation !

Partager sur :
Les nouveaux enjeux de la réforme de la taxe d’habitation !

C’est officiel : une grande partie des Français ne sera plus être assujettie à la taxe d’habitation. En effet, depuis 2018, celle-ci baisse progressivement pour 80% des Français qui ne la paieront plus en 2020, après avoir été allégée de 30 % en 2018 puis de 65 % en 2019. Toutefois, 20% d’entre eux vont continuer à la payer cette année et ce, jusqu’en 2023, date à laquelle plus aucun foyer ne s’acquittera de cette taxe pour les résidences principales, contrairement aux résidences secondaires. Mais cette suppression inquiète les propriétaires qui redoutent une flambée de la taxe foncière, déjà augmenté de 35% en dix ans. De plus, le projet de loi de finances a d’ores et déjà prévu d’augmenter de 0,9% la taxe d’habitation de la résidence principale en 2020, contrairement aux engagements du Président de la République. Ce dernier devrait néanmoins contenter les communes concernant cette privation de la taxe d’habitation. En effet, pour combler le trou des finances communales, le gouvernement a annoncé qu’il allait verser l’intégralité de la fraction départementale de la taxe foncière aux communes, normalement allouée aux départements. Au total, en 2023, 24,4 millions de foyers bénéficieront de la suppression complète de la taxe d’habitation sur la résidence principale, pour un gain moyen de 723 euros par foyer par an, chiffre Bercy.