ASINVESTIMMO : L’immobilier haut de gamme reprend vigoureusement après la crise - Actualités - ASINVESTIMMO immobilier clichy , immobilier rueil malmaison , immobilier massy , immobilier colombes , immobilier villejuif , immobilier asnieres sur seine Tout l'immobilier en ligne immobilier Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Appartement, Immeuble, Loft, Maison, Programme Neuf, - Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Agence immobiliere Asinvestimmo, programmes neufs, vente, location, achat de maison, appartement, studio, garage, 17ème arrondissement de Paris, ou aux alentours : Paris 18ème, Paris 16ème, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret et autres villes du département des Hauts de Seine (92).

L’immobilier haut de gamme reprend vigoureusement après la crise

Partager sur :
L’immobilier haut de gamme reprend vigoureusement après la crise

L’immobilier haut de gamme reprend vigoureusement après la crise

 
 
Alors que l’immobilier haut de gamme a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire : arrêt des visites, offre réduite, ou encore les clients étrangers très présents sur ce marché, coincés dans leur pays, à l’annonce du déconfinement le marché repart à la hausse.
Depuis le 11 mai, un net rebond est constaté dans la capitale et dans le croissant ouest.
La fin du confinement a été synonyme d’une forte hausse de l’offre de biens haut de gamme. Le moment semble effectivement intéressant pour vendre alors que l’économie est encore soutenue par les pouvoirs publics et que nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences de la crise.
Cependant, ce n’est pas parce que l’offre est importante que les prix ont été fortement impacté. La demande toute aussi forte permet de maintenir une stabilité des prix notamment pour les appartements familiaux entre un million d’euros et 2,5 millions d’euros.
 
Bien que les promesses de vente aient complétement plongé durant le confinement, leur remontée fût aussi forte à partir du 11 mai. En effet, au mois de juin le nombre de promesses de vente a retrouvé le niveau record de juin 2009 à Paris et en région parisienne.
 
Sans surprise, suite au confinement, les biens avec terrasses ou un jardin valent de l’or. On constate au moins un changement de projet de près d’un tiers des acheteurs pour des biens avec un extérieur. A l’opposé, les biens peu lumineux en rez-de-chaussée subissent inévitablement une décote.  
 
Cependant cette reprise se limite à certains niveaux de prix. Pour les biens au-delà de 4 millions par exemple l’absence des étrangers, pour le moment encore bloqués dans leur pays, se fait sentir.
 
Enfin, les difficultés de financement auxquelles font fassent de nombreux acheteurs ne touchent pas l’immobilier haut de gamme où la clientèle à l’habitude de payer cash.
source: lefigaroimmo