ASINVESTIMMO : Dans la capitale, à quel moment l’accès à la propriété devient plus intéressant que la location ? - Actualités - ASINVESTIMMO immobilier saint ouen sur seine , immobilier rueil malmaison , immobilier colombes , immobilier clichy , immobilier bussy saint georges , immobilier paris Tout l'immobilier en ligne immobilier Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Appartement, Immeuble, Loft, Maison, Programme Neuf, - Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Agence immobiliere Asinvestimmo, programmes neufs, vente, location, achat de maison, appartement, studio, garage, 17ème arrondissement de Paris, ou aux alentours : Paris 18ème, Paris 16ème, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret et autres villes du département des Hauts de Seine (92).

Dans la capitale, à quel moment l’accès à la propriété devient plus intéressant que la location ?

Partager sur :
Dans la capitale, à quel moment l’accès à la propriété devient plus intéressant que la location ?

Dans la capitale, à quel moment l’accès à la propriété devient plus intéressant que la location ?

 

Découvrez le nombre d’années qu’il vous reste avant de rentabiliser votre acquisition immobilière.

La durée d’attente est d’approximativement 5 à 20 ans, selon l’arrondissement dans lequel vous vous trouvez, avant que l’acquisition de votre bien dans la Capitale soit rentabilisée. C’est le bilan tiré par Meilleurstaux qui a minutieusement examiner les 20 arrondissements de Paris.

L’attente est la plus importante dans le 2ème arrondissement le plus cher de la capitale, le 7ème arrondissement, en effet il faut patienter 20 ans pour rentabiliser un bien d’environ 70m² (bien particulièrement prisé). De plus, c’est dans cet arrondissement que la durée d’amortissement a connu la hausse la plus importante, elle est passée de 16 ans en 2019 à 20 ans en 2020. Autrement dit, l’acquéreur aurait le temps d’acheter un autre bien avant que le premier bien ait été rentabilisé (détention moyenne d’un bien étant de 9 ans). Même bilan pour le 5ème et le 6ème arrondissement, les durées d’amortissements y sont supérieures à 10 ans.

Au contraire, dans le 19ème et 20ème arrondissement soit les arrondissements où le prix y est le moins élevé, l’attente y est la moins longue (presque 5 ans). Ces arrondissements font partis avec le 11ème arrondissement des seuls qui ont vu leur durée d’amortissement baisser entre l’année 2019 et 2020. Dans le reste de la capitale, cette durée varie entre 6 et 9 ans, avec une augmentation entre 2 et 18 mois. La durée moyenne d’amortissement dans la capitale a donc augmenté de 1 an entre 2019 et 2020 (7,5 contre 8,5).

Pour conclure, à moins d’être un acquéreur persévérant, ce n’est pas la meilleure période pour être acheteur dans la capitale. Cependant, avec la stagnation du cout des logements, on devrait observer une amélioration de la situation. Maël Bernier de Meilleurstaux admet « Ce n’est certes pas à Paris qu’un achat immobilier se rentabilise le plus vite. Mais il n’y a aucun risque que les appartements de 70 m² perdent de la valeur, ils pourraient même en prendre tellement ils sont recherchés » Ce qui implique donc que selon le quartier, de conséquentes plus-values après revente sont à prévoir. Ces perspectives ne retiennent pas les ménages de déménager en dehors de Paris pour des biens plus grands. « Ce sont surtout des ménages aisés, quadragénaires, qui quittent la capitale. Les trentenaires, qui n’ont pas encore d’assise professionnelle, restent. » déclare la porte-parole du courtier en crédit immobilier.