ASINVESTIMMO : Combien faut-il d’apport pour un achat immobilier? - Actualités - ASINVESTIMMO immobilier clichy , immobilier rueil malmaison , immobilier colombes , immobilier asnieres sur seine , immobilier saint ouen sur seine , immobilier bussy saint georges Tout l'immobilier en ligne immobilier Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Appartement, Immeuble, Loft, Maison, Programme Neuf, - Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Agence immobiliere Asinvestimmo, programmes neufs, vente, location, achat de maison, appartement, studio, garage, 17ème arrondissement de Paris, ou aux alentours : Paris 18ème, Paris 16ème, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret et autres villes du département des Hauts de Seine (92).

Combien faut-il d’apport pour un achat immobilier?

Partager sur :
Combien faut-il d’apport pour un achat immobilier?

Afin d’obtenir un crédit immobilier, l’apport est l’un des critères les plus important. Aujourd’hui, on peut considérer acceptable un dossier de demande composé d’un apport de 10% du prix d’achat.

 

Posséder une partie du prix du bien en apport est désormais nécessaire pour voir sa demande de crédit accepter. Bien sûr, les financements sans apports existent, mais ils demeurent rares. Les banques augmentent de plus en plus leurs attentes sur le montant de cet apport. Focus sur l’apport immobilier.

 

Une épargne liquide

 

L’apport personnel représente une somme d’argent que possède l’acquéreur, sans avoir eu recours à un prêt. Cette épargne peut être constituée par une épargne salariale, un livret A ou encore un PEL… de plus, elle doit être mobilisable rapidement.

 

10% du prix d’achat minimum

 

Le montant de l’apport doit représenter 10% du prix d’achat. Il vous faudra donc, 30 000 euros au minimum pour demander un crédit immobilier pour l’achat d’un bien d’une valeur de 300 000 euros.

Certains établissements prêteurs exigent jusqu’à 20% du prix d’achat comme apport.

Rien ne sert de consacrer toute son épargne à l’apport personnel, en effet il vaut mieux maintenir une épargne dite de sécurité pour couvrir un imprévu financier. L’idéal est de disposer environ 30% du prix d’achat.

 

Plus l’apport est conséquent plus la marges de négociation est importante

 

L’apport personnel dans le cadre d’un crédit immobilier peut aussi permettre une plus grande marge de négociation avec son banquier.

En effet, si votre apport personnel est élevé, vous pourrez vous permettre de demander à l’établissement bancaires un meilleur taux de crédit, ou encore moins de pénalités de remboursement anticipé et de frais de dossier.

 

Comment constituer son apport

 

Il existe une multitude de livret ou placement permettant en épargne disponible à tout instant, c’est le cas des livret A, livret jeune, livret LDDS…

Vous pouvez aussi opter pour un PEL, ce placement requière des versements réguliers d’au moins 45 euros par mois, la durée maximale du PEL est de 10 ans. Cependant vous pouvez conserver votre PEL cinq ans de plus (sans versements) ce qui porte la durée à 15ans, durée pendant laquelle le PEL produira des intérêts.

Peu importe le produit choisi, il est nécessaire de rester régulier dans ces versements. A la fin de l’année, vous serez étonné de voir que votre apport personnel sera déjà bien constitué.

 

Autres leviers pour augmenter votre capacité d’emprunt : les prêts aidés (prêt action logement, prêt PAS, PTZ)

 

En plus de l’apport personnel, le profil de l’emprunteur reste important. Aussi soignez votre profil emprunteur afin de mettre toutes les chances de votre côté et obtenir un crédit immobilier.

 

 

Source : Le figaro immo