ASINVESTIMMO : Les avantages des nouvelles conditions d’accès au crédit - Actualités - ASINVESTIMMO immobilier clichy , immobilier rueil malmaison , immobilier massy , immobilier colombes , immobilier clamart , immobilier villejuif Tout l'immobilier en ligne immobilier Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Appartement, Immeuble, Loft, Maison, Programme Neuf, - Programmes neufs Paris, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Hauts de Seine (92) - Agence immobiliere Asinvestimmo, programmes neufs, vente, location, achat de maison, appartement, studio, garage, 17ème arrondissement de Paris, ou aux alentours : Paris 18ème, Paris 16ème, Neuilly sur Seine, Boulogne Billancourt, Levallois Perret et autres villes du département des Hauts de Seine (92).

Les avantages des nouvelles conditions d’accès au crédit

Partager sur :
Les avantages des nouvelles conditions d’accès au crédit

Exemple en chiffre des avantages des nouvelles conditions d’accès au crédit : augmentation du taux d’effort et de la durée des crédits.

Ces nouvelles conditions, certes pas révolutionnaires, permettent à bon nombre d’emprunteurs d’envisager leur projet immobilier sous un nouvel angle. Ces mesures, particulièrement attendues par les professionnels du crédit, permettent désormais à des acquéreurs qui n’ont pas vu leur projet aboutir en 2020 de réenvisager l’achat. En effet les, conditions d’accès au crédit ont été resserré en 2020, ce qui a énormément limité le nombre de crédit accordés.

Le bilan d’activité de l’année passée du réseau Artémis Courtage en atteste, malgré un maintien du nombre de crédit accordés, on peut observer une modification non négligeable des profils des clients. Ainsi, le montant d’apport moyen a augmenté de 17% par rapport a 2019, et le revenu annuel des ménages obtenant un crédit a quant à lui augmenté de 14%.

Artémis souligne qu’en 2019, 30 % des emprunteurs possédaient un revenu situé entre 25 000 et 49 000 euros, ce chiffre est passé à 36% en 2020. A l’inverse, les ménages qui touchent moins de 25 000 euros représentaient 65% en 2019 et 57% en 2020.

L’ensemble de ces chiffres permettent de démontrer ce que les récentes mesures du HCSF permettent de gagner, et de voir, si les profils en difficulté pourraient gagner en solvabilité. En prenant un crédit à 1.3% sur 25 ans, un emprunteur célibataire gagnant 3 000 euros par mois, voit sa capacité d’emprunt augmenter de 13 000 euros s’il achète dans le parc immobilier ancien, d’après les calculs d’Artemis Courtage. Grâce à l’augmentation du taux d’endettement.

Si ce même acquéreur décide d’acheter dans l’immobilier neuf, il pourra emprunter encore 30 362 euros de plus. Grâce à l’allongement de 2 ans de la durée du crédit, si l’emprunteur achète dans le neuf.

Si on prend comme base, un couple de 35 ans avec deux enfants, avec un revenu mensuel de 5 000 euros, les gains sont encore plus importants. Dans l’ancien, la somme emprunter augmente de 21 000 euros, et si ce même couple achète dans le neuf, le montant emprunté peut augmenter de 50 000 €.

 

Source : Le Figaro Immo